Communauté

Jouer

L'univers

Les règles

Fan-art

Ombre de la Licorne
Ombre de la Licorne
 

Généralités

Le temps dans cet univers n'est pas une donnée facile à appréhender. Sur certaines ombres, le temps peut passer beaucoup plus vite ou beaucoup plus lentement qu'en Ambre, le concept d'âge est donc également très difficile à définir. Par souci de simplicité, l'histoire actuelle de l'Ombre de la Licorne est découpée en actes. Chacun de ces actes représente une période plus ou moins importante de l'histoire de l'univers. Ils n'ont pas de durée pré-définie, bien au contraire, certains pouvant être long en terme de durées ou court s'il se passe beaucoup de choses en peu de temps. Cet historique sera mis automatiquement à jour à chaque fin d'acte.

Acte 1 : Renaissance d'Ambre

Ambre n’est plus. La fière cité des Princes n’est plus que ruines et désolation. Nul ne sait ce qui s’est passé, nul ne sait quel cataclysme a bien pu détruire la réalité elle-même... L’ancienne cité n’est que ruines et les ténèbres l’ont recouverte. Les bandes de pillards font régner la loi dans cette ville autrefois florissante. Parmi ces pillards, un jeune homme du nom de Taleron se fait vite un nom. Il semble fort comme une centaine d’hommes, est très agile une épée à la main, et devient rapidement le leader charismatique de son groupe de coupe-jarrets. Il parvient un jour enfin à rejoindre le palais d’Ambre, objet de toutes les convoitises, dont les décombres sont censés abriter des trésors inimaginables. L’Histoire ne dit pas ce qu’il advient lorsque sa bande fit la découverte d’un passage souterrain sous le palais. Il fut le seul à revenir, et il revint changé. Celui qui était alors un chef de bande doué devint un Dieu. La nuit qui suivit le vit éliminer les uns après les autres chaque groupe de bandits qui menaçaient la paix de la cité. Les rares survivants commencèrent à le considérer comme leur sauveur.

Acte 2 : Construction d'Ambre

Une nuit, Taleron arpenta les ruines de la fière cité d’Ambre en tenant un étrange joyau à son cou. Ce fut la première rencontre du peuple avec son roi. Majestueux, il resta silencieux, se contentant de sourire étrangement au peuple. Sa traversée de la ville amena en son sillage un long cortège hétéroclite. Cette marche du port vers le palais fut historique et retenue sous le nom de « La Grande Promenade ». Ce nom est resté et désigne l’artère principale de la cité menant au palais, vestige de cette promenade. Au lever du jour, la ville resplendissait de milles feux comme à son apogée. La cathédrale dominait la cité de ces deux flèches déjà et la porte du roi marquait le domaine du palais. Les habitants virent avec ravissements que les remarques formulées dans le cortège avaient pris vie. Le port devint la principale source de revenus tandis que les terres agraires pouvaient enfin se cultiver en sécurité. Ambre renaissait de ses cendres. En haut du mont Kolvir, surplombant la vallée et la ville, le plateau de ruines devient un jardin paradisiaque en guise d’écrin pour le plus somptueux des édifices : le palais royal. En une nuit, le Roi Taleron fixa sa volonté et marqua à jamais de son empreinte Ambre et les alentours.

Acte 3 : Le sang de la licorne

Après l’époque des privations, l’époque du faste arriva. Le Roi Taleron démontre son goût du luxe en organisant fêtes et tournois, les réceptions sont somptueuses et Ambre reprend sa domination sur les quelques terres aux alentours. Ce que le peuple ne voit pas est la colonisation incessante de Taleron sur les Ombres. Il a désormais découvert l’étendue de son pouvoir : il lui suffit de rester quelques semaines sur une ombre pour pouvoir la remodeler du tout au tout. Il peut donc ramener toute sorte de denrée exotique de ses voyages, pour le ravissement de son peuple. Plus encore que son goût du luxe, Taleron se distingue par son goût des femmes. Nombreuses sont celles qui sont attirées par son aura, son pouvoir. Mais toutes celles qui espéraient être Reine furent déçue. Taleron mit en place une grande tradition qui perdure encore aujourd’hui : l’absence totale d’engagement. Il lui naquit rapidement trois fils. Sean fut l’aîné, c’est du moins ce qui est généralement reconnu, mais ses deux frères le contestent. Puis virent Wotan et Karl, dans un ordre que seul Taleron doit connaître.

Acte 4 : Sirène

Une fois de plus, le Roi Taleron fut absent bien longtemps. La chose n’inquiétait guère ses enfants, dont l’aîné assurait la régence, mais le peuple commençait à se poser des questions. On dit même qu’à cette époque une génération entière naquit et mourut sans connaître son Roi. Lorsqu’il revint enfin, il fit une surprise à son peuple : une Reine ! La belle élue, nommée Cliodna, avait un tel charme que les sujets d’Ambre et les fils du Roi furent immédiatement subjugués. L’idylle dura de nombreuses années, et une fille naquit de cette union, Pamela. Mais le temps faisant son ouvrage, la Reine ne vieillissait pas. Trop subjugué par son amour, le Roi ne semblait pas le remarquer, mais ses fils commençaient à soupçonner leur mère adoptive de ne pas être ce qu’elle prétendait. Les trois fils parvinrent à confondre la Reine, qui s’avéra être une sorcière, et Sean pu in extremis sauver son père d’une tentative d’assassinat de sa part. Sa lame et sa sorcellerie eurent raison de la Reine, mais il en fut marqué à jamais et refusa d’user de sorcellerie dès lors. Nul ne sait quelles terribles malédictions furent utilisés ce jour funeste entre eux. La période qui suivit fut la première guerre civile ambrienne, la sorcière étant parvenue à rallier à elle une partie du peuple d’Ambre. Ce dernier se révolta et voulu marcher sur le palais. Mais l’union sacrée des trois frères parvint à arrêter cette gangrène à la porte du roi qui vit alors ses défenses renforcées. Sans personne pour la suivre, Cliodna fut forcé de battre en retraite en exil. La sorcière jura de revenir et de détruire Ambre en maudissant le roi et ses fils.

Acte 5 : Aux confins du monde

Après la guerre civile, le royaume pansa rapidement ses plaies. Le Roi Taleron fut convalescent quelques années, mais il revint plus fort que jamais. Ses fils furent félicités, et chacun d’entre eux reçut un titre honorifique. Sean devint Champion du royaume et héritier - c’est du moins ainsi qu’il l’interpréta - tandis que Karl et Wotan se partageaient la direction de l’armée d’Ambre. Karl avait en charge le palais et ses jardins, Wotan la protection de la ville en assumant le rôle de régisseur. Les petits-fils de Taleron commencèrent à faire leur apparition, et l’un d’entre eux, un dénommé Orion, parvint jusqu’au confins des ombres et put dans un dernier contact d’atout décrire à son père une ombre désertique et un arbre incroyable. Ce fut la dernière fois qu’on entendit parler de lui.

Acte 6 : Le duel

La discorde vint encore une fois d’une femme. L’ombre Terre était devenu un lieu de résidence privilégié pour nombre de Princes d’Ambre. De nombreux faits d’armes qui eurent lieu sur cette ombre étaient en réalité ceux d’ambriens. Les princes Sean et Wotan faisaient partie de ceux-là et eurent l’occasion de s’y croiser régulièrement. Ils étaient parfois dans des camps différents et s’y faisaient la guerre, et parfois dans le même camp. Rien alors ne pouvait leur résister. Cette belle histoire dérapa lorsqu’ils rencontrèrent Cléopâtre, reine d’un petit pays insignifiant, mais d’une beauté légendaire. Tour à tour, chacun d’entre eux parvint à s’attirer les bonnes grâces de la reine lorsque leur empire conquit le sien. Une rumeur circula jusqu’au palais d’Ambre sur un fils de Sean, fruit de ses amours avec cette reine. Bien que du même camp, cette annonce eut un effet dévastateur sur la relation fraternelle, et eut raison de leur belle entente. Lorsque la situation ne fut plus tenable, ils durent se résoudre à régler la question définitivement. Ils se tournèrent alors vers la sagesse paternelle. Le roi trancha en faveur de son aîné comme d’habitude et Wotan en accusa le coup. Voulant reconquérir la belle Cléopâtre, il refusa le jugement de son père et voulu régler la question dans le sang. Son frère, Sean s’interposa en tant que champion et un duel débuta. Bien qu’un extraordinaire général et combattant, Wotan n’égalait pas son aîné en un contre un. Il fut donc vaincu, et dans la fureur du combat et plein de ressentiment, Sean faillit mettre fin aux jours de son frère. Le Roi Taleron fut médusé par le comportement de l’un et l’autre de ses fils. Wotan se vit retirer la gestion de l’armée pour avoir remis en question la parole du roi. Sean fut reproché d’avoir provoqué le duel et d’y avoir répondu alors que l’honneur du roi était en cause. Son impertinence si irrévérencieuse dégrada les relations père/fils. Le Roi ne parlait plus de Sean comme son héritier. Les deux fils partirent en Ombre en exil volontaire, tandis que Karl récupérait l’armée et les bonnes grâces du roi.

Acte 7 : La déchirure

Le royaume d’Ambre fut la cible d’une nouvelle attaque. Orion, petit-fils de Taleron, revint à Ambre. Il n’était pas seul : il dirigeait une armée infernale composée de créatures disparates alors inconnues. Malgré cette disparité, l’armée semblait être très disciplinée, et arriva rapidement par la forêt d’Arden jusqu’aux portes de la ville. Plutôt que de donner l’assaut, ils s’installèrent aux abords de la cité, en faisant le siège. Si puissante que fut l’armée Ambrienne, Orion semblait très sur de lui, et ses soldats innombrable. De plus, l’entente des trois fils du Roi était passablement ébranlée. Sean semblait plus intéressé par les femmes que par la guerre, tandis que Wotan - probablement le père d’Orion, bien que cela soit difficile à prouver - ne semblait pas prêt à oublier si facilement sa disgrâce et à intervenir pour sauver un royaume pour lequel il ressentait de moins en moins de loyauté. Karl fut donc obligé de subir le siège. Il fit construire les murs autour de la cité pour la renforcer en ne laissant que la porte du roi et une grande arche comme accès. La cité devint forteresse. Rapidement, le plan d’Orion porta ses fruits. Le peuple d’Ambre se souleva et vint ouvrir les portes au charismatique conquérant. La bataille tourna rapidement à l’avantage des envahisseurs, qui arrivèrent aux portes du palais. Tous les descendants de Taleron se virent obligés de mettre de côté leurs différends pour protéger le palais. Wotan, avide de revanche, rejoint les rangs d’Orion. Il espérait sans doute retrouver Sean face à lui, mais ce fut Karl qui se trouva le premier sur son chemin. Le combat faisait rage de toute part lorsque Taleron intervint, faisant à nouveau appel au pouvoir du mystérieux joyau. L’armée d’Orion fut balayée en quelques minutes, renversée par un raz de marée qui épargna mystérieusement la cité. Le coût fut élevé : Taleron contracta une étrange maladie qui le laissa alité pendant des décennies, et dont il ne guérirait probablement jamais entièrement. Karl ne fut pas tenu responsable d’une défaite à laquelle il ne pouvait rien faire, mais ce ne fut pas le cas de Wotan qui fut exilé. Pour symboliser à jamais la victoire d’Ambre sur ses ennemis, un grand arc fut crée, principal accès à la ville depuis la vallée.

Acte 8 : Paix dans le royaume

Une fois la purge effectuée, la paix revint dans le royaume, et s’étendit sur une longue période. Les ombres du Cercle d’Or, proche d’Ambre, furent privilégiées afin de créer une zone de prospérité importante autour de la ville. Les petits enfants du Roi d’Ambre arrivaient à maturité, et la cour devint un véritable lieu où se décidait le destin du monde. Plus le temps passe, et plus Taleron laissait de responsabilités à ses enfants, ne prenant que les décisions les plus importantes. Il s’absentait de temps à autre, sans laisser réellement de régence, et l’inquiétude du peuple se faisait parfois ressentir : que se passerait-il si Taleron venait à mourir sans laisser de consignes claires sur son successeur ?

Acte 9 : Le retour de Wotan

Encore une fois, le Roi Taleron s’absente en ombre assez longuement. Il confia à ses enfants la tâche de nommer un Héraut, qui aura la lourde responsabilité de porter sa parole. Le rôle n’est pas très bien défini, mais plusieurs candidats se présentent, attirés par l’évolution sociale que cela représente. La décision se fait de façon relativement pacifique, malgré quelques heurts entre Sean et Karl, ainsi que certains de leurs enfants qui commencent à s’impliquer dans la politique ambrienne. Le choix se porta finalement sur Taliesin, fils de Pamela, un jeune ambrien relativement peu connu mais prometteur. Mais le Roi tarde à rentrer, ce qui laisse le temps à son fils Wotan de préparer son retour. Aidé de Brian, fils de Sean, il se forge une armée très importante puis marche sur Ambre, désireux de se venger de son frère Karl. Les deux alliés se perdent de vue en route, et lorsque Wotan parvient jusqu’à la porte du roi, il ne peut que constater que son allié a prévenu son ennemi de leur entreprise. Cela ne l’empêche pas d’affronter Karl ainsi que Sean qui décida de se lever contre cette menace contre Ambre. Wotan est rejoint par l’un de ses fils, et parvient grâce à son armée à faire jeu égal avec ses frères et leur descendants. La bataille tourne finalement à son avantage lorsque Karl est terrassé par un mal étrange, peut-être d’origine magique, nul ne le sait. Taleron rentre en Ambre peu de temps après et ne peut que constater l’attitude de ses fils. Il tolère le retour de Wotan et le confirme dans son rôle de Général d’Ambre gagné lors de la bataille. Il promet cependant à Karl une place de choix à ses côtés. Malgré à une ultime bravade de la part de son aîné, le Roi choisit de ne pas sévir contre Sean, mais ce dernier semble plus en disgrâce que jamais.

Acte 10 : Disparition

Le Roi d’Ambre est de retour. Alors que certains s’affairent à accomplir sa volonté en ombre, les autres profitent des fastes banquets que le Roi a coutume d’organiser. Malgré les retrouvailles et l’apparition de jeunes princes d’Ambre, la situation s’assombrit lorsque les ambriens découvrent la disparition de la Dame Pamela, fille de Taleron. Les recherches s’organisent rapidement, les ambriens parcourant les ombres pour trouver où est détenue la Dame. Le Héraut royal, Taliesin, finit par trouver l’ombre où se trouve sa mère. Il rêve d’elle pour la première fois depuis de longs mois, et découvre Wonderland, l’ombre où elle est détenue. Une opération de sauvetage est alors menée, dirigée par Sean, et comprenant de nombreux ambriens ayant décidé de mettre leurs différends de côté pour sauver la Princesse. Un temps décontenancé par une ombre ne répondant à aucune logique habituelle, les ambriens voient leur progression sans arrêt freinée par d’étranges épreuves. En venant à bout l’une après l’autre, les ambriens finissent par apprendre la triste vérité : Pamela est retenue par l’une de ses filles, inconnue jusqu’alors, répondant au nom d’Alice. Cette dernière s’était mis en tête de juger sa mère pour l’avoir abandonnée, répondant à un besoin de justice infantine. Les ambriens parviennent à réunir la famille malgré les tentatives hostiles des habitants de cette ombre, et finalement Pamela pardonne à sa fille Alice et l’invite à rentrer avec elle en Ambre et à se remettre à la justice de Taleron. Alors que les ambriens se séparent pour rentrer à Ambre ou dans leurs ombres respectives, le Roi annonce à chacun qu’un grand bal va être organisé en l’honneur de Pamela et de ses protecteurs.

Acte 11 : Les germes du pouvoir

En marge du bal en l’honneur de la Dame Pamela, le Général Wotan est destitué par la suite d’un coup militaire orchestré par Octave, fils de Sean, jusqu’alors simple Capitaine de la Garde. Wotan s’enfuit en Ombre, faisant savoir qu’il reviendrait se venger et récupérer ses droits sur le titre qui lui a été arraché. Clarence, également Capitaine de la Garde, rapproche l’Ombre Carahès d’Ambre, l’incluant au Cercle d’Or à grands renforts d’alliances afin de mater les révoltes des populations locales. On dit que celles-ci étaient menées par un Ambrien, mais aucun descendant de Taleron n’en revendique la parenté. Le Roi a décidé, pour récompenser ses sujets les plus loyaux, d’organiser un Tournoi où le titre de Champion sera mis en jeu. Roxane remporte la compétition et succède à son grand-père Sean. Ce tournoi est également l’occasion de manoeuvres politiques autour de quelques titres. Asya accède à l’intendance du palais, Padmé prend la tête de la Cour et le titre de Dame, tandis qu’à sa fille Julietta est confiée la lourde responsabilité de gouverner Carahès. Pendant ce temps, en Ombre, les enfants de la Licorne semblent avoir trouvé une caverne mystérieuse aux propriétés inquiétantes. On dit que certaines créatures y seraient même capables de terrasser un Ambrien... et que certains ne s’en sont jamais relevé.

Acte 12 : Séisme

Alors que la majorité des fils de Taleron étaient assemblés autour de lui en la salle du trône, un étrange séisme fut remarqué par l’ensemble des enfants de la Licorne, et uniquement par ceux-ci, mais personne n’en chercha cause ou implications. Le Cercle d’Or s’étoffa, Carahes restant la première ligne de défense ambrienne, à laquelle vint s’ajouter Capharnaüm et Occidentine. Le pouvoir d’Ambre se renforça également suite à la réorganisation de son armée et à l’instauration d’une loi militaire en ville par le Général Octave. Un groupe mené par Rhiannon partit purifier la forêt d’Arden, revenant avec les honneurs et affirmant y avoir reçu la bénédiction de la Licorne. La fille de Wotan, suite à ce haut fait, reçut la charge de Garante d’Arden. Ambre fut alors victime d’une attaque foudroyante. Trois puissances fort bien informées envahirent simultanément les trois ombres du Cercle d’Or. Bien que non ambriennes, la puissance et l’organisation des forces armées des envahisseurs en firent des adversaires très dangereux. La défense ambrienne fut inébranlable. La ville de Carahes, la porte d’entrée en Ambre, fut rapidement libérée et les armées de l’envahisseur repoussées. Une trêve fut conclue avec le Décharné, qui dut se contenter d’une très petite parcelle de terre sans cesse surveillée par l’armée Ambrienne. Le front des Highlands, l’ombre de Sean, Héritier de la couronne, ne connut pas le même succès. Envahie par des créatures végétales d’une grande pugnacité, la première ligne des défenseurs subit un échec cuisant menant à la chute du Laird Sean et la corruption du Maître d’Armes Eckhard par l’ennemi. L’armée d’Ambre, libérée du poids de l’invasion de Carahes, organisa une contre-attaque massive qui permit de repousser définitivement l’envahisseur. Durant leur occupation des terres du Prince Sean, les êtres végétaux organisèrent des plantations qui paraissent résister au vent, au feu et à l’orage. Régulièrement, des créatures nommées Gospog naissent de ces champs, faisant des Highlands une terre libérée mais très dangereuse tant que la menace réelle n’a pas été éliminée. Pour la sécurité d’Ambre, l’ombre fut éloignée du Cercle d’Or. Capharnaüm et Occidentine connurent une invasion très calme, la Reine d’Occidentine Lisbeth négociant habilement une trêve avec l’envahisseur qui fut autorisé à s’installer sur ses terres. Les envahisseurs, se prétendant fils de Dieux Égyptiens tels que ceux de l’Ombre Terre, vinrent en aide aux ambriens afin d’en terminer définitivement avec l’invasion des Highlands. Alors que la paix semblait revenue, le soulèvement du peuple Saabi mit en déroute l’envahisseur et parvint à récupérer la ville de Kh’saaba. Mais Occidentine est toujours occupée, et sans soutien Kh’saaba ne tiendra pas éternellement. Pendant qu’une majorité des forces militaires ambriennes se trouvaient occupées par les invasions, le Prince Wotan fit une entrée remarquée à Ambre. S’asseyant sur le trône et revandiquant la couronne, Ambre échappa de très peu à une guerre civile en plus de ses problèmes extérieurs. Opportuniste, le Capitaine de la garde Hunter, fils de Wotan, s’appropria l’acte de son père et la régence en l’absence du Roi. Pendant ce temps-là, le Roi Taleron ne donnait toujours aucun signe de vie.

Acte 13 : Résistance

La Régence assumée par Hunter ne se déroule pas sans heurts, le défi qu’il impose à Octave et Wotan avec à la clef le titre de Général passe mal. Le premier doit s’occuper de libérer les Highlands du joug de Lanala, le second Carahès de celui du Décharné. Mais les événements se précipitent, et le coup d’état avorté de Lisbeth laisse Ambre sans guide. Octave prend rapidement cette responsabilité, et reforme le gouvernement. Quentin reprend la charge vacante à la tête de l’armée d’Ambre. Sous la pression de la lignée de Pamela, il accepte de réhabiliter Wotan, cette fois-ci au rang de Maître d’Armes. Aëlia, fille d’Octave, hérite de la responsabilité de la Cour ; l’ancienne Dame étant tombée en disgrâce depuis qu’elle fut accusée d’avoir permis à Sabathina, une alliée du Décharné, d’endommager la Marelle. Sous l’impulsion de Thalys, Aidan et Hermod, revenant de leur emprisonnement que subit encore Taleron, l’Héritier Sean et plusieurs de ses suivants détruisent la Marelle de Wonderland, tracée par Alice, qui serait une menace pesant sur le multivers par sa seule existence. Dans le même temps, le Roi est libéré grâce à l’exploit d’une poignée d’Ambriens. Il bannit alors Wotan, en pleine tentative de coup d’état, et soulage Octave de sa régence. Il est temps pour le Roi d’exercer son pouvoir.

Acte 14 : Le calme avant la tempête

Un somptueux bal en l’honneur de Taleron est organisé au Parc Royal, et réunit la majeure partie de l’aristocratie d’Ambre. Logan s’y illustre et fait honneur au sang de Pamela en y remportant le premier prix du concours de poésie. Il se déroule sans heurts majeurs, et c’est satisfait que le Roi s’en retourne ensuite à ses affaires. En parallèle de ces événements officiels et mondains, plusieurs aventuriers de l’extrême explorent des terres que personne n’avait jamais osé fouler du pied, ou tout du moins dont personne n’était jamais revenu vivant et avec la volonté d’en parler. Bien peu savent précisément ce qu’ils ont trouvé de l’autre côté de ce que l’on appelle déjà le Voile, mais son existence est désormais un fait tout à fait avéré et dont bien peu ignorent l’existence, même si les connaissances n’en restent souvent que théoriques et basées sur la rumeur. Plusieurs princes ne revinrent d’ailleurs pas, de nouveau. Très peu de temps après le bal, et Sean ayant disparu lors des événements précédents, les recherches le concernant s’accélèrent et en viennent presque à toucher au but. Nombreuses sont les spéculations et il est très possible que cette lignée retrouve bientôt sa tête, après tant d’efforts. Pendant ce temps, la situation en Occidentine et en Capharnaüm est trouble : ces deux ombres du Cercle d’Or, liées géographiquement, sont visiblement partagées entre la soumission à Pharaon et un climat constant de révolte religieuse. Le Roi a décrété que tout Ambrien devait défendre les alliés de la couronne et leur prêter assistance, mais tous ne l’entendent pas de cette oreille et plusieurs de ses descendants entretiennent la révolte. Des conflits couvent au sein même du sang de la Licorne, et certaines épées ont déjà été tirées... Pamela et Karl sont véritablement portés disparus, alors que des rumeurs courent que Wotan et ses descendants rassembleraient une armée à l’autre bout de l’univers, ce que la cour a tendance à considérer comme une rumeur bien pratique, un peu comme une vérité générale servant à meubler les conversations que l’on ne sait pas démarrer autrement. C’est dans ce contexte que Taleron, appuyé par ses plus proches ministres et conseillers, choisit son nouvel héritier parmi ses descendants en la personne d’Aidan, fils de Padmé, en lieu et place de Sean. Mais son assise est encore fragile et le choix surprend...

Acte 15 : Saphir & Rubis

L’apparition du Dragon de Saphir, particulièrement inattendue, ne prend pas de court la descendance de Taleron. Coordonnés par Asya, les princes s’organisent et parviennent à l’empêcher d’atteindre Ambre. Ils y parviennent grâce à un plan particulièrement astucieux et lors d’une terrible bataille navale impliquant un dirigeable chargé d’explosifs, mis en place par Hunter. Les motivations précises du Dragon restent inconnues, et c’est le Roi lui-même qui parvient à le mettre en fuite, au prix de sa propre santé. L’héritier Aidan est quant à lui sauvé in extremis par son frère, le maître d’armes Eckhard. Le général Quentin prouve ensuite son efficacité en boutant hors d’Occidentine les forces de Pharaon, de manière définitive. L’Amirale Gabriella y rencontre alors son destin, seule perte notable à déplorer lors de ces affrontements. En parallèle, le Roi Taleron mène une politique très impopulaire, se montrant pessimiste, cruel, intolérant et ouvertement calculateur envers ses descendants ; mille rumeurs circulent, parlant de possession, de corruption du Dragon, entre autres suppositions plus ou moins hasardeuses. Sean et Karl refont surface et prennent contact avec leurs descendants, sans expliquer publiquement le motif de leur précédente absence. Si les lignées semblent déterminées à fonder leur bastion en des contrées plus ou moins reculées, deux le font néanmoins de manière bien plus ostentatoire que les autres. La lignée de Wotan se réunit en une ombre lointaine, prétendant incarner les Ases, divinités guerrières destinées à se battre et à festoyer pour l’éternité. Quant à la lignée de Pamela, elle se rassemble en Wonderland sous l’autorité et l’impulsion de Conchenn, qui en assume la couronne avec intransigeance. Le Dragon est traqué dans les ombres, sous la direction du général Quentin. Au terme d’une bataille épique et épaulé par nombre de ses cousins, Aidan arrache la victoire sur la bête, de façon très impressionnante. L’une des conséquences les plus spectaculaires de sa prouesse est son vieillissement prématuré, l’héritier semble avoir pris une vingtaine d’années dans l’opération. Certains se demandent quel autre tribut aurait été payé pour dépasser ainsi la performance de Taleron. Dans le même temps, à la cour d’Ambre, ce dernier parle de partir en retraite. Très rapidement, toute trace est perdue du roi d’Ambre, laissant le trône vacant pour guider la famille. Les années passent et il devient de plus en plus évident que Taleron ne refera pas surface.

Acte 16 : Héritage

Taleron demeurant introuvable, sa descendance réfléchit, de façon concertée, à son remplacement. Nombre d'Ambriens considèrent l'accession au trône de l'héritier Aidan comme une formalité, mais c'est sans compter l'ambition de la championne du royaume, Roxane, qui se dresse contre ce qui semblait être un choix naturel et légaliste. Appuyée par la princesse Asya, ainsi que les princes Octave et Taliesin, elle s'impose très vite comme étant la probable future reine. Le général Quentin et le roi d'Occidentine Sigurd ne suffisent pas à faire pencher la balance vers le favori du précédent souverain. L'appui d'Eckhard, gouverneur de Carahès et maître d'armes du palais d'Ambre, semble garanti pour la championne, même si rien n'a été officiellement promis. Après une longue discussion avec le prince Karl, il se met pourtant brusquement à soutenir son frère tant détesté, épaulé par la Dame, Kathleen, faisant basculer le rapport de forces. Les autres fils de Taleron brillent par leur absence lorsqu'Aidan est couronné Roi d'Ambre par celle qui s'était annoncée sa rivale, tandis qu'Asya quitte la cour en annonçant son exil. La première décision du nouveau roi est d'élever Roxane au titre de Princesse. Le calme est de courte durée, le frère du roi se faisant fort de son soutien tardif, clamant à qui veut l'entendre qu'il a fait ce monarque et qu'il peut le défaire. Sa rébellion ne se fait pas attendre, et Carahès entre en guerre contre le trône. Au moment de mater la révolte, la garde d'Ambre en proie à des conflits internes est réformée, l'autorité du général ayant été bafouée. Eckhard est finalement banni et déchu de ses titres au terme d'une résistance acharnée. Mordred lui succède au gouvernorat de Carahès. Peu après, Wonderland est assaillie par les forces du Décharné. Le réseau de la lignée de Pamela porte ses fruits, et nombre d'alliés s'empressent de défendre ses terres. Ces derniers n'omettent jamais de préciser qu'ils agissent en leur nom propre, et non pas en celui d'Ambre. Les troupes étrangères sont chassées, mais la victoire de la reine de Wonderland Conchenn est amère en cela qu'elle y a perdu sa propre fille. Au compte des pertes de la lignée s'ajoute le prince Taliesin, en des circonstances troubles. Dans le même temps, le tournoi organisé par la couronne, visant à remplacer Roxane au titre de championne d'Ambre, n'attire pas les foules. Gawain hérite de la charge, mais l'évènement a bien moins de témoins que l'on aurait pu espérer. Les affaires d'Ambre ne semblent guère plus préoccuper les enfants de la Licorne depuis l'effervescence de la course au trône. Par la suite, une ombre lointaine nommée Eredane est purifiée de la noire sorcellerie de Rendricht Drakke, ombrien singulier bénéficiant de pouvoirs visiblement d'origine draconique. Darren et ses descendants, aidés par quelques-uns de leurs alliés, achèvent l'être à la légendaire puissance et dont Logan était devenu le serviteur loyal. Le célèbre poète étant désormais maudit, il ne sera pas épargné par Darius. Enfin, une entité d'origine et de nature inconnues, se faisant appeler Le dévoreur, attaque le dragon de la caverne noire. Ses pouvoirs sont étranges et il se sert des ombres des Ambriens venus tenir leurs engagements envers le maître des lieux pour mieux pouvoir les vaincre; d'essence spirituelle, il semble surpasser en tous points le sang de la Licorne dans ce domaine. Malgré cette particularité, il ne parvient pas à ses fins... Pas cette fois-ci. C'est une descendance de Taleron surprenamment unie qui protège le dragon contre le danger qui le menaçait... sans trop savoir pourquoi.

Acte 17 : Papillon

Le règne du Roi Aidan commence à se stabiliser. Plusieurs secousses politiques sont à noter, notamment avec les lignées de Pamela et de Wotan. Ambre sort néanmoins grandie des pourparlers engagés, et la guerre civile est évitée grâce aux concessions de chaque partie en présence. La diplomatie avec Capharnaüm connaît également des améliorations. Conchenn, en représentation de la lignée de Pamela, se démarque à la Cour et semble en être de très loin l’incontournable du moment. Malgré tout, Darius et ses proches agressent la lignée de Wotan, qui sort finalement victorieuse des escarmouches, obtenant pour cela l’aide de nombreux alliés inattendus unis dans la haine de leurs ennemis communs. Les motivations profondes de l’instigateur du conflit ne sont pas très claires, et beaucoup se demandent si c’est la rancune millénaire séparant les deux lignées qui porte son bras ou la soif de sang que lui procure une arme maudite récupérée sur l’Ombre Eredane qui le pousse aux plus viles exactions. Le bilan est lourd : Darius trépassé, son père Darren se laisse emporter par l’amertume et disparaît en ombre, tandis qu’Istvan succombe à la rage de son géniteur, le suivant aussi bien dans son goût du meurtre que dans la tombe. Plus tard, une entité se faisant appeler Mami Wata, prétendant être une divinité liée à l’eau et à la faim, pose pied sur le Cercle d’Or avec l’aide de plusieurs Ambriens après avoir errée en ombre. Plusieurs descendants de Taleron la prennent alors en chasse sur Carahès, dont Morgane a récemment pris le contrôle. Ils sont menés par Sean, craignant qu’elle ne représente par le futur un danger. Le prince quitte toutefois l’affrontement et disparaît, amer et se sentant trahi par ses alliés, avant que la situation ne s’apaise. Pendant ce temps, Ambre, personnifiée par le général Quentin, mène un assaut considérable contre le fief du Décharné, l’attaquant à l’endroit même où il est le plus fort. La victoire serait totale si le maître d’Orrorsh n’avait pas réussi à prendre la fuite, enlevant au passage le prince Karl. A la cour d’Ambre, la régence a été confiée à Horace, ce qui est très inhabituel. Il se murmure que le Roi Aidan aurait pu succomber à une paranoïa qui parait se généraliser, et qu’il s’attendrait à un destin funeste.

Acte 18 : Augures

Le règne du Roi Aidan se poursuit, dans un contexte politique plus tendu qu’auparavant. Malgré tout, le souverain d’Ambre poursuit ses projets, en intégrant notamment une nouvelle Ombre de sa création au Cercle d’Or : les îles Néréides. Ce nouvel acteur économique et commercial apporte un souffle de renouveau auprès de ses voisins, ses produits exotiques et recherchés se voyant exportés aussi bien à Capharnaüm qu’Occidentine, et bien évidemment Carahès. Malheureusement, tout ne se déroule pas sans heurts : des pirates et de terrifiants monstres marins sèment le trouble dans l’archipel, s’en prenant aux colons Ambriens pour des raisons mystérieuses. Dépêché sur place, l’amiral d’Ambre Giacomo finit par renoncer à ses galons à la surprise générale, trahissant son allégeance au Roi pour prendre le parti des forbans et de leurs monstrueux compagnons. Il se murmure que ces derniers seraient contrôlés par une sirène légendaire : Ligie... Pendant ce temps, de l’autre côté du Voile, les événements s’accélèrent. Une avant-garde composée de guerriers et sorciers d’une famille à la sinistre réputation, les Drakken, pose le pied sur Avalon. Les Ambriens sur place tentent de les repousser tant bien que mal, mais la puissance des intrus s’avère extraordinaire. Nul ne comprend exactement quelles sont les motivations de ces êtres capables de se métamorphoser en dragons, mais ils finissent par quitter les lieux en promettant de revenir... en force. À Ambre, alors que la popularité d’Aidan semble au plus bas, l’intendant du palais Horace, ayant toujours conservé ses fonctions de régent, remet en cause publiquement la légitimité du successeur de Taleron à guider la famille en tant que souverain. Le résultat de cette contestation est sans appel, mais le Roi l’ignore et se retire subitement dans ses appartements privés, amer et ulcéré par une telle défiance. Des serviteurs y retrouvent le corps sans vie du monarque à peine quelques heures plus tard. Une enquête est aussitôt menée, mais elle ne réussit pas à déterminer les circonstances exactes du décès, et encore moins un éventuel coupable. Bien qu’en deuil, le royaume ne saurait rester sans souverain, aussi une course au trône est lancée peu de temps après pour désigner le prochain Roi d’Ambre. Elle voit s’opposer deux prétendants majeurs, ou plutôt trois : Horace, ainsi que le général Quentin, ce dernier se présentant en couple avec sa compagne Conchenn, l’impératrice du Cercle des Merveilles. La princesse Asya ainsi que Dorian, représentant de la lignée de Wotan, concourent également. Bénéficiant déjà d’une très forte popularité avant les faits, Horace parvient à rassembler de très nombreux et influents soutiens : il accède au trône suite à ce qui ressemble à un plébiscite. La tâche du nouveau roi s’annonce cependant colossale : des tensions continuent d’opposer les descendants de la Licorne entre eux, et comme le confirme Orion, le légendaire renégat revenu parmi les siens et réhabilité pour l’occasion, les ennemis d’Ambre se font plus nombreux et virulents que jamais... Quant à la sensation de paranoïa qui affligeait tous les Ambriens depuis un certain temps, elle semble peu à peu se dissiper... Jusqu’à disparaître totalement des esprits, de manière inexplicable.

Acte 19 : Apparitions

Si l’élévation de Morgane au titre de Princesse ne choque pas la Cour d’Ambre, les murmures prennent un tout autre ton lorsque le Roi Horace fait accéder Dorian aux mêmes honneurs, alors même que certains désignent ce dernier comme responsable de la mort du Prince Octave. Les remous provoqués par la décision royale paraissent toutefois s’estomper après différentes nominations au sein du palais, ainsi que la création de la Coalition, armée destinée à intervenir à l’extérieur du Cercle d’Or. Ainsi qu’ils l’avaient annoncé, les Drakken envahissent en force Avalon, menés par Varyon, général de leurs armées, afin de laisser le champ libre à sa tante et suzeraine Avanwa, dont le but est d’atteindre le Dragon de Rubis. Mais cette fois ci, ils sont attendus de pied ferme par les chevaliers d’Avalon et la Coalition menée par le Général Quentin. Si les combats sont difficiles et poussent les défenseurs dans leurs retranchements, les pertes pour l’ennemi sont colossales et la victoire est sans appel : Avalon est sauve et il apparait peu probable que les Drakken se relèvent de cette déroute : Varyon tombe au combat et Avanwa est bannie loin d’Avalon par le Dragon de Rubis, en un lieu dont elle ne pourrait revenir... des dires de ceux ayant assisté à la confrontation entre la sorcière et le saurien. En parallèle, le Multivers est secoué par l’apparition d’étranges sources de pouvoir disséminées ici et là, devenant le théâtre d’âpres luttes pour les localiser avec précision et en prendre le contrôle avant d’autres créatures. Car partout, les Ambriens ne sont pas seuls à chercher les sources : à Kehampaan, la liche Légion donne du fil à retordre à quelques Ambriens, tandis qu’à Takta Ker, c’est Basjas, une ancienne lieutenant du Décharné, qui envahit l’ombre avec ses alliés. De la même manière, différents protagonistes s’affrontent à Kingsport et Poétrie pour le contrôle de ces lieux mystiques. Enfin, à Administration, c’est le Décharné lui-même accompagné du Prince Karl qui se rend sur place pour prendre le contrôle de la source qui s’y trouve. Son projet se voit entravé par l’opportunité qu’y voient le Général Quentin et le Champion Gawain, associés à d’autres Ambriens, d’éliminer définitivement la menace qu’il représente. Hélas, non seulement le plan du Général n’aboutit pas, Karl étant devenu un adversaire d’une puissance prodigieuse sous l’influence du Décharné, mais la source semble définitivement perdue à cause du grabuge provoqué par les Ambriens au sein de l’ombre. À la Cour d’Ambre, on s’inquiète de voir le Roi de plus en plus absent ou soucieux, paraissant un peu dépassé par l’exercice du pouvoir... D’autant qu’il n’a toujours pas nommé d’Héritier à la Couronne.

Acte 20 : Régicide

Alors que certains s’interrogent toujours sur la réelle nature des mystérieuses sources de pouvoir récemment apparues et quelles conséquences ces dernières pourraient avoir sur l’équilibre du Multivers, la vie suit son cours à Ambre. Le Roi Horace décide de réformer l’armée, créant le Guet d’Ambre, assigné à la défense la cité, tandis que la Garde se voit chargée de protéger les intérêts du royaume à l’extérieur du territoire. Agacé par l’attitude belliqueuse du général Quentin et son insubordination, le souverain finit néanmoins par destituer celui-ci, laissant le poste vacant, alors qu’Essyl devient Prévôt du Guet. Peu de temps après, le Dragon de Topaze débarque sur l’Ombre Poétrie, semant mort et dévastation dans son sillage, peut-être attiré par une de ces fameuses sources de puissance si convoitées... Une coalition d’Ambriens s’assemble pour le repousser, incluant le roi lui-même, mais ce n’est que suite à l’intervention de créatures envoyées par Le dévoreur, entité mystérieuse chassant les dragons, que la bête est définitivement abattue. De retour à Ambre, Horace procède à diverses nominations, choisissant notamment enfin un héritier de la couronne : l’heureux élu n’est autre qu’Orphée, son propre fils aîné. Ces annonces sont toutefois interrompues par l’arrivée d’un étrange voyageur en pleine salle du trône. Se présentant sous le nom de Sharu Garrul, il prétend vouloir avertir le Roi d’Ambre d’un grand danger... Grand danger qui n’est autre que lui-même, ce que l’intrus illustre aussitôt en saisissant le souverain à la gorge avant de lui briser la nuque. Le régicide, aussi brutal que soudain, prend les princes présents de court, et tous se voient tenus en échec par le nouveau venu, qui semble investi d’un pouvoir incommensurable. Faute de réelle opposition, Sharu Garrul ne se fait pas prier pour s’asseoir sur le trône encore maculé du sang de son prédécesseur et se déclare roi, humiliant la famille royale qui assiste impuissante à cet auto-couronnement. Et bien qu’elle estimât sincèrement Horace, la population d’Ambre accueille en grande pompe son assassin, comme sous l’emprise d’un charme à grande échelle... auquel seuls les porteurs du sang de la Licorne semblent immunisés. Bien décidé à régner sur Ambre durablement, celui que l’on surnomme déjà « Le Roi-Sorcier », « L’Usurpateur » ou encore « Le Régicide » commence à prendre certaines mesures, destituant et châtiant cruellement ceux qui refusent de lui prêter allégeance. Pour faire un exemple, il déclare la guerre à la lignée honnie du prince Wotan, dont le fils Dorian est devenu le patriarche. Ainsi, le souverain élève Mordred à la tête de ses armées et l’envoie à l’assaut des terres de cette branche de la famille. D’autres Ambriens se joignent aux forces royales, voyant sans doute l’opportunité de prendre leur revanche, notamment Quentin, désireux de vider sa querelle ancestrale avec Dorian. Les descendants de Wotan, alors occupés à combattre leurs adversaires héréditaires sur l’Ombre Niflheim, les Enfers nordiques, se retrouvent pris entre deux feux. Les affrontements sont féroces et implacables, certains atteignant une conclusion sanglante pour plusieurs de leurs protagonistes : l’Impératrice du Cercle des Merveilles, Conchenn, trouve la mort, tandis que dans le camp adverse, Finstern, Leon et Inara tombent au champ d’honneur pour ne plus jamais se relever. Et même si les créatures de Niflheim finissent par être vaincues malgré tout, cette bataille marque un jour funeste pour la lignée de Wotan. À Ambre, Sharu Garrul savoure le succès de sa première campagne militaire, espérant bien avoir étouffé toute vélléité de rébellion au sein de la famille royale. Le nouveau Roi d’Ambre prévoit d’ailleurs de se marier sous peu, ayant jeté son dévolu sur la princesse Cerydwen, de la lignée de Pamela. La nouvelle de cette union, signe de durabilité du règne de l’Usurpateur, fait écho à l’étrange sensation que tous les princes ont pu ressentir depuis peu : l’immobilisme, l’impossibilité de renverser ce nouvel ordre établi par ce régicide tant honni... Un doute affreux ne peut manquer d’étreindre les enfants de la Licorne : l’ère de Sharu Garrul serait-elle partie pour durer éternellement ?

Acte 21 : Abandon

Ambre a de nouveau une reine, la belle et douce Cerydwen. Celle qui, par le titre, succède à Cliodna, a su s’attacher le peuple dès l’annonce de son mariage. Celui-ci se déroule d’ailleurs avec tout le faste attendu pour une cérémonie de cette ampleur et de cette importance, conviant tous les princes de sang. Bien que la nouvelle souveraine passe pour avoir une influence bénéfique sur son mari, cela n’empêche en rien celui-ci de continuer à se laisser aller à des pulsions d’une rare violence, et ce même en plein mariage. Le temps aurait pu apaiser les envies de révoltes mais il n’en est rien. Une poignée de descendants de Taleron lance une action au bosquet de la Licorne, appuyée par la populace. Celle-ci, libérée du sort l’emprisonnant et exaspérée de la situation commerciale précaire, décide de hisser la Reine seule sur le trône. L’entente avec les révoltés n’est toutefois pas idéale. Le peuple accuse en effet les princes de sang, notamment les gradés, d’avoir abandonné Ambre à Sharu Garrul. L’opération est un échec et le Roi, à la tête de son armée, met en déroute les résistants. Le légendaire fils de Taleron, Sean, trouve la mort héroïque qu’il cherchait depuis si longtemps face au redoutable Gritche. La Licorne elle-même, qui semble s’être manifestée physiquement, finit par abandonner les princes comme le peuple à leur sort. Face à cette ultime trahison, celui-ci se tourne de nouveau vers le Roi, le considérant comme légitime et apte à les protéger. Le souverain achève lui-même Conrad et Eithne tandis que sa créature de cauchemar met également fin à la vie de Quentin. Traqué, celui qui est considéré comme l’organisateur de ce fiasco, Grimm, tombe sous les coups d’un serviteur de Sharu Garrul tandis que la résistance se disperse. L’opération a donc tout d’un échec total. Toutefois, des témoins rapportent qu’au bosquet, quelqu’un aurait disparu, comme appelé ailleurs... Mais personne ne l’a revu depuis et le Souverain d’Ambre est au faîte de sa puissance. Le Roi décide alors de tendre une main à ceux qui souhaiteraient le rejoindre à condition qu’ils fassent amende honorable. Il s’entoure d’un nouveau gouvernement et donne sa chance à de jeunes princes, recevant et pardonnant à certains. Mais des traîtres à la couronne se détachent du lot et par leurs paroles ou leurs actes se retrouvent condamnés. Léandre, Belladona et la Princesse Thalys sont ainsi activement recherchés par le pouvoir et ceux qui amèneront des informations ou leur tête seront reçus avec bienveillance et récompensés. Une rumeur se répand suite aux événements du bosquet : la Reine Cerydwen aurait fui Ambre. Mais de nombreux témoins rapportent que celle-ci reste en contact régulier avec son mari, qui de son côté parle d’elle comme si elle se trouvait en voyage. Dans le reste du multivers, d’étranges créatures font leur apparition et sèment chaos et destruction. Des rumeurs parlent de Vers géants qui assèchent les Ombres et qui auraient fuit Outre-Voile avec un ambrien revenu d’entre les morts : l’ancienne Éminence Malik. D’autres parlent de Chiens des enfers, ni vivants ni morts, qui dévorent les ressources vivantes des Ombres sur lesquelles ils passent. Ceux-ci seraient liés à un sombre personnage nommé Randall Flagg, qui aurait été vu à Occidentine pour la dernière fois. Certains racontent aussi qu’envoyés par le Roi, les morts se relèveraient pour traquer les traîtres. Les noms de Eithne ou de Quentin reviennent souvent, comme une ombre planant sur ceux qui oseraient défier Ambre... Suite au fiasco du bosquet de la Licorne, un nouveau culte commence à voir le jour au sein de la cité d’Ambre. On raconte même que certains descendants de Taleron s’y adonneraient. Ce culte serait voué à la toute-puissance des premiers-nés... Dans un bon jour et nullement inquiété par ce genre de fadaises, le Souverain laisse les illuminés faire à leur guise.

Acte 22 : Réveils

Parallèlement au lancement de la construction à Ambre d’un Grand Temple en l’honneur des Premiers-Nés, des Dragons sont aperçus aux Highlands et à Occidentine, renforçant les nouvelles croyances. Pendant ce temps, l’Usurpateur étend son influence dans le Cercle d’Or en formant une alliance avec la Maison Arkal, famille de morts-vivants venue d’au-delà du Voile et ayant pris le contrôle d’Occidentine. Devant un risque d’invasion fomentée par cette nouvelle alliance, les dirigeants de Capharnaüm prennent une décision drastique en séparant l’Ombre du Cercle, malgré les dégâts engendrés et l’énorme impact sur le commerce. Cependant des rumeurs se propagent : quelqu’un aurait réussi à affaiblir durablement Sharru Garrul. Il faudra néanmoins du temps avant que la rumeur ne se confirme : Tristan a réussi un exploit en volant la source de pouvoir qui rendait le Régicide intouchable. Les quatre lignées des descendants de Taleron s’unissent alors sous l’impulsion de Rudwolf, Essyl et du Prince Dorian. La résistance, aidée à distance par Tristan, s’organise aux Highlands et l’assaut final est lancé contre l’Usurpateur sur plusieurs fronts. Les soutiens du Régicide sont tout d'abord maintenus à l’écart à la fois par Rudwolf qui mobilise contre lui seul les forces militaires mort-vivantes, et par un petit groupe dirigé par Abberic qui démontre la puissance du sang d’Ambre sur la substance d’Ombre en bloquant l’accès à un Portail donnant sur les terres d’origine des Arkal. Hadrian, soutenu par d’autres princes et princesses, finira plus tard par détruire le Portail coupant définitivement les morts-vivants de leur fief. A Arden, Sharu Garrul est surpris en mauvaise posture et isolé de ses lieutenants Bartholomew et Mordred. À l’issu d’un combat de masse, le forestier Lewis porte le coup fatal au sorcier, permettant à Dorian de s’emparer de la couronne d’Ambre. Le combat n’est pourtant pas fini et aussitôt l’offensive se déplace sur Occidentine, tandis que Stanislas se démarque de ses compagnons d’arme en devenant l’homme qui murmurait à l’oreille des Cerbères. Le sang d’Ambre domine finalement et les morts-vivants rendent tous leurs titres. Ils sont raccompagnés Outre-Voile au cours d’une expédition menée par Ysabel, future Maîtresse d’Arme d’Ambre. Pourtant, alors que la résistance progresse sur tous les fronts, des erreurs dramatiques sont commises qui mènent à la mort de la Princesse Thalys notamment et à la présence de sang chaosien sur la Marelle. Responsable, Edna paiera de sa vie ses erreurs. Les répercussions sont terribles : Ambre et le Cercle d’Or tremblent. Les plafonds du Palais s’effondrent en partie tandis que la Marelle est endommagée, devenant quasi-impraticable. C’est alors que Hoel, attendu mais totalement absent des champs de bataille, arrive à Ambre et se présente comme celui qui va sauver la Marelle. Pourtant, alors que le nouveau Roi demande à lui parler, il disparaît à nouveau. Des bruits de couloirs commencent à pointer du doigt le comportement étrange du fils de Sean. Ambre est donc libérée et la Reine Cerydwen bénéficie toujours du soutien du peuple, qu’elle a toujours su protéger. Celui-ci, d’abord mitigé face à Dorian couronné, se range à l’avis de leur bien-aimée souveraine lorsqu’elle décide de rendre sa couronne au nouveau dirigeant. Semblant pour l’instant incontesté, Dorian commence alors la formation d’un gouvernement visant à renforcer Ambre tandis que Rudwolf, pour ses services rendus, est nommé Prince et reprend sa charge de Héraut. Cependant malgré l’évidente victoire, l’heure n’est pas aux réjouissances. D’inquiétantes nouvelles arrivent des Ombres frontalières du Voile : de mystérieux êtres qui se disent Envoyés du Serpent y attaquent ceux qu’ils y croisent. Beaucoup s’accordent à dire qu’il ne s’agit là que des prémices d’un conflit majeur. Dans le même temps, tandis qu’Occidentine était relativement stabilisée son ancien roi déchu, Léandre, fait parler de lui. Profitant de l’absence des vainqueurs d’un conflit duquel il n’a été que spectateur volontaire, il tente de gagner le peuple à sa cause en médisant sur la Maison Arkal. Aveugle à son impopularité et à l’attachement des occidentins aux morts-vivants qui les avaient bien traités, ses actions provoquent le soulèvement de l’Ombre qui se rebelle contre la souveraineté d’Ambre. Incapable d’assumer dignement les conséquences de ses actes, Léandre prend - comme à son habitude dit-on - la fuite. Une nouvelle rassurante parvient toutefois aux oreilles du nouveau Roi : grâce aux efforts de Mania, les autorités de Capharnaüm acceptent que leur monde retrouve finalement sa place dans le Cercle d’Or maintenant que la menace d’invasion n’est plus. Le Roi Dorian fait alors une annonce, demandant à tous les descendants de Taleron de se réunir au plus vite à Ambre afin de partager avec eux de cruciales informations. Il en profite pour rappeler que deux princes sont bannis et considérés comme des traîtres : l’ancien Intendant Hypfus et Léandre le sot.

Acte 23 : Contacts

Les choses changent. La chute de l'Usurpateur n'a pas le temps de soulager Ambre qu'une nouvelle menace se profile, bien plus inquiétante : ceux qui ont jadis détruit Ambre savent maintenant qu'ils ont raté leur coup... Et ils envisagent clairement de corriger leur erreur. À la demande du Prince Rudwolf, les descendants de Taleron sont réunis et il leur expose ce qu'il sait avec comme conclusion ce terrible constat : qu'Ambre le désire ou non, la guerre est déclarée. D'abord l'Empereur des Cours du Chaos avancera Outre-Voile, reprenant le contrôle sur ce qui fut ses terres ; puis, un jour, ses armées viendront. Et ce jour-là, il faudra se tenir prêt. Le Royaume doit se rendre à l'évidence : il a besoin d'alliés. Un premier s'avère plutôt inattendu, puisqu'il s'agit de la Maison Drakken, dont plusieurs de ses représentants parviennent jusqu'à Capharnaüm, créant au passage un certain émoi au vu de leur passif avec Ambre. Sa dirigeante actuelle, Aranel, fille de la tristement célèbre Avanwa, ne partage heureusement pas les convictions de sa mère vis à vis des ambriens et propose une alliance au Roi d'Ambre afin de faire front commun contre l'Empereur. Le Roi Dorian consent par ailleurs à un mariage politique avec une descendante de l'ancienne Reine Cliodna : Ovéliane. La Reine, qui sait immédiatement se faire apprécier du peuple d'Ambre, part rapidement en mission diplomatique dans un lieu inconnu. Elle emporte avec elle l'espoir de rallier de mystérieux et puissants alliés à la cause ambrienne. Alors que les festivités du mariage battent leur plein, plusieurs officiels apprennent qu'un terrible fléau ravage les Ombres : les princes en sont porteurs et les autochtones, impuissants, sont décimés. Certains sont touchés et s'isolent ; d'autres accélèrent l'épidémie ; et d'autres, enfin, finissent par trouver un remède et surtout apprendre l'origine de cette horreur : une maladie biologique et magique créée par Randall Flagg, de la Maison Arkal. Finalement le sorcier Hadrian parvient, au terme d'une pénible et longue quête, à guérir les mondes connus comme étant contaminés. On raconte que grâce à lui, le Fléau aurait disparu. Pendant ce temps à Ambre le puissant culte des Premiers-Nés décline. Les rumeurs sur les fanatiques cherchant à en prendre le contrôle et l'abandon des lieux par le Grand-Prêtre, Rhonin, amènent les fidèles à déserter les lieux. De plus le gouvernement a réagi en nommant un zélé Grand Prêtre de la Licorne : le nouvellement promu Garant Klaus, tandis que dans l'ombre un groupe mené par la Maîtresse d'armes nettoie les nids de fanatiques. Le temple est complètement déserté et une rumeur se répand même : les autorités voudraient en faire un lieu dédié aux arts et à la culture pour le peuple. L'idée paraît plaire à la population. La guerre peut paraître lointaine à ceux qui ne voyagent pas ou ne surveillent pas les frontières du Royaume mais en vérité elle est bien là : pendant qu'Ambre se cherche des alliés et tente de s'organiser, plusieurs Ombres Outre Voile sont déjà tombées sous la coupe de forces étrangères, signe que les partisans de l'Empereur ne chôment pas. Le Guet d'Ambre se voit forcé de réagir quand les envahisseurs traversent finalement le Voile et atteignent, entre autres, Caverne Noire. Les deux incursions, qui ne comportent fort heureusement que des éclaireurs, sont stoppées par une petite force de combattants aguerris. Les nouveaux alliés drakkens participent même à l'une des opérations, tandis que le lien diplomatique établi se renforce grâce au travail d'Ysabel. Celle-ci brillera d'ailleurs à nouveau en retrouvant le trop longtemps égaré Joyau du Jugement. Accompagnée de Tristan, Aisling et Abberic, elle l'utilisera pour réparer la Marelle endommagée. Cela lui vaudra d'être élevée au rang de Princesse. L'immobilisme gagne Ambre en cette période critique. Sans nouvelles de la délégation de la Reine, et avec un Roi peu présent, l'inquiétude gagne et les dossiers stagnent. Plusieurs membres éminents des instances dirigeantes, ne pouvant faire ce que seul le Roi peut, décident de lui parler... mais celui-ci a disparu. Lorsque qu'on apprend que la Championne Nephtys meurt, il est craint que Dorian ne subisse le même sort. Une expédition s'organise alors pour aller le récupérer sur l'ombre Pantruche. Là-bas, les membres de celle-ci trouvent l'ancien Héritier Orphée, coiffé de la couronne d'Ambre. L'ambrien ayant sombré dans une folie destructrice, ils l'abattent ainsi que ceux qui lui sont fidèles puis sauvent Dorian. Essyl, ayant récupéré la couronne, devient Roi d'Ambre, et renonce à la Prévôté au profit d'une fusion des corps armés qui resteront sous la direction de Dorian. Tristan, Ysabel, Abiageal et le nouveau Roi lui-même sont élevés au rang de Princes et Princesses et une course au trône est promise dès que la paix sera revenue. Le Prince Rudwolf se voit proposer la place de Régent, et de nombreuses distinctions sont dispensées aux ambriens méritants. Un conseil est créé, composé des Princes d'Ambre en titre ainsi que du nouveau Héraut royal : Alek. Ils espèrent ainsi faire face à cette guerre qui a déjà commencé et dont les effets se font sentir plus que jamais. En effet, Outre-Voile, c'est désormais certain, l'Empereur a repris pied. Et maintenant il se tourne vers Ambre. Les missions d'éclaireurs n'étaient que des prémices.

Acte 24 : L'ombre du Serpent

Alors que la menace de l’Empereur des Cours du Chaos se fait plus pressante aux frontières, Ambre tente de faire face de différentes façons. Suite à l’abdication de la Reine Ovéliane, l’organisation des défenses et la recherche d’alliés prend beaucoup de temps aux princes et princesses, parfois trop dispersés à travers le multivers pour que tout avance efficacement. Entre ceux qui essaient mais se heurtent à des obstacles qui prennent parfois du temps à être surmontés ou ceux qui pensent que la guerre ne les concerne pas, l’on pourrait craindre à une victoire rapide des forces ennemies... Mais celles-ci demeurent pour l’instant cantonnées derrière le Voile, comme un prédateur attendant le bon moment pour fondre sur sa proie. Des projets aboutissent pourtant, apportant un peu d’espoir. C’est le cas tout d’abord du Cercle d’Or : grâce à ses dirigeants qui se réunissent pour prendre les choses en main, son implication dans la défense d’Ambre devient essentielle et un représentant est même officiellement reconnu par le Roi d’Ambre, siégeant au Conseil de guerre, en la personne d’Elwood, Laird des Highlands. De plus, le fils de celui-ci, Zachary, parvient à reprendre la main sur Occidentine et en devient le Roi, mettant fin à la sécession de l’Ombre et stabilisant les échanges commerciaux dans la région. Cette nouvelle politique florissante est malheureusement entachée par le décès du Calife Dastan du Capharnaüm, survenu quelques temps après la reconquête d’Occidentine. Si l’on prétend qu’il a laissé un testament, le contenu n’en a pas encore été rendu public. Les Ambriens qui avaient été faits prisonniers Outre-Voile sont quant à eux libérés, l'un d'eux ayant réussi l'exploit de s'enfuir de la désormais tristement célèbre prison de Naraka. Il s'agit d'Eryn et il paraît évident que ses informations ont été vitales afin de permettre à un petit groupe entourant le Roi de secourir les autres. Le comment de cet exploit demeure toutefois un mystère. Loin d’Ambre, les Généraux de l’Empereur connaissent leurs premières défaites. D’abord à Schizophrénie puis à Takta-Ker, où leurs forces sont mises en déroute sous l’impulsion du Champion Stanislas. Si ces victoires ne sont en rien décisives, elles montrent que vaincre est possible. Les différentes alliances recherchées avancent également, celle avec les Drakkens paraissant définitivement scellée tandis que de mystérieux visiteurs sont reçus au palais sans que l’on sache encore ce qu’a donné cette rencontre. Le multivers n’échappe pas à son lot de rumeurs pendant ce temps. L’une d’elle concerne Merlin d’Avalon, qui aurait disparu dans des circonstances mystérieuses, recherché activement par plusieurs princes et princesses. Une autre parle du retour à Ambre d’une personne disparue depuis longtemps : l’ancienne femme du Roi Taleron, Cliodna, ramenée par un de ses descendants. Elle aurait été aperçue par de nombreuses personnes et serait revenue peu avant le nouvel événement tragique qui meurtrit une fois de plus le palais et la famille royale. Un attentat survient en effet au cœur d’Ambre, alors que le Roi Essyl reçoit, en compagnie du Régent, une délégation étrangère personnifiée par la mystérieuse Helen. Si cette dernière et le Souverain s’en sortent blessés et choqués mais bien vivants, on ne peut pas en dire autant de Rudwolf qui, s’étant interposé, meurt sur le coup dans l’explosion d’une bombe déclenchant un incendie menaçant d’engloutir le palais. Grâce à l’intervention rapide des présents, le feu a été circonscrit et même si les dégâts sont importants, aucune autre perte à l’exception du terroriste et de l’héroïque Régent n’est à signaler. L’acte aurait été revendiqué au nom de l’homme se faisant surnommer “l’Apôtre”. Il serait à la tête d’une branche secrète et fanatisée du Culte des Premiers-Nés. L’enquête a débuté et toute bonne volonté est invitée à apporter des éléments à la Maîtresse d’Armes Ysabel, protectrice du palais.